Le second bilan de ma vie

Dans cette vidéo, j’avais simplement envie de faire un deuxième bilan de ma vie et revenir sur tout ce que le développement personnel m’a apporté : Amour, Santé, Spiritualité, Confiance en soi, Bien-être, Epanouissement, Indépendance financière, Amitié, Sagesse, Altruisme, Sexualité, Expression, Talents, Détermination, Partage, Générosité, etc… La liste est encore longue mais, surtout, il faut vraiment le vivre pour y croire ! Aucun mot n’est assez fort pour décrire la puissance de ce processus d’autoréalisation, ce sentiment d’accomplir des choses qui nous dépassent, de réussir à s’épanouir par ses propres moyens et grâce à ses propres techniques. Bien entendu, je partage l’ensemble de ce savoir et de cette expérience avec tous mes élèves de coaching privé, individuel et personnalisé. Peut-être toi ?
Clique sur l’image pour voir la vidéo ! Continuer de lire Le second bilan de ma vie

Des statistiques inquiétantes !

Nous sommes le 20 septembre 2019 et je suis choqué de constater que la majorité de la population française s’ennuie au travail ou exerce un travail qu’elle n’aime pas, et qu’un infime pourcentage des français font le métier de leurs rêves. Ce n’est pas moi qui le dis, ce sont les statistiques. Mais ce qui me trouble le plus, c’est de constater que tout le monde veut absolument me réintégrer dans ce système dont personne ne semble vraiment satisfait. Et lorsque je prétends vouloir vivre de mes passions et être un homme totalement libre, on me répond que je dois descendre de mon nuage, qu’il faut que je remette les pieds sur Terre et que j’arrête de rêver en couleurs. Apparemment, le fait d’écrire des livres, de publier des vidéos de coaching ou faire de la peinture, ne sont pas des activités assez nobles pour le commun des mortels. En fait, au regard des autres, elles ne sont pas assez rémunératrices et, d’après eux, si je ne reprends pas ma vie en main rapidement, je risque de tout perdre et de tomber de très haut. Par conséquent, les gens m’encouragent à me réinsérer dans le système et à trouver un CDI au plus vite car sinon je n’aurai aucun avenir valable et risque de finir très malheureux. Mais pourquoi donc ferais-je cela ? Pour exercer un métier que je n’aime pas ? Pour faire partie d’un système qui ne me correspond pas ? Devrais-je me rendre esclave pour gagner de l’argent qui est censé m’apporter une plus grande liberté ? Non merci ! Leur système je n’en veux pas ! Le salariat j’ai déjà essayé maintes fois et ce n’est pas pour moi ! Et au risque d’en choquer certains : je préfère encore être pauvre plutôt que de passer à côté de ma vie ! Oui, j’assume mes propos : si je devais choisir, je préfèrerais être pauvre et libre plutôt que riche et esclave de l’argent. Mais, en fait, je n’ai aucun souci à me faire de ce côté-là… car je suis convaincu que si je fais exactement ce que j’aime et exerce une activité dans laquelle je m’épanouis pleinement et qui, de surcroît, aide les autres en contribuant à leur épanouissement, l’argent arrive forcément, et ce, tout à fait naturellement. Je suis confiant et j’ai foi en l’univers. Je n’ai jamais fait de l’argent ma priorité car j’ai compris depuis longtemps qu’il ne s’agit que d’un moyen et non d’un but en soi. Tant que je ferai ce que j’aime et que je l’accomplirai dans la joie et la sérénité, et en vue d’apporter du bonheur aux autres, je suis certain que l’univers s’arrangera toujours pour que j’aie un toit et de quoi me nourrir. Le reste, c’est du bonus que j’accepterai avec grand plaisir… mais pas à n’importe quel prix ! Et surtout pas au prix de ma liberté ! Pour moi, « Prendre sa vie en main », c’est agir selon ses aspirations et rester fidèle à ses convictions. Je souhaite à tous mes lecteurs un bonheur immense et une vie « riche » dans tous les sens du terme !
Cliquez sur l’image pour voir la vidéo. Continuer de lire Des statistiques inquiétantes !

Malgré tout, on continue d’avancer !

Toujours en décembre 2018, nous rencontrons beaucoup de petites galères qui nous freinent dans notre élan et, veuillez m’excuser du langage, mais j’en ai franchement plein le cul… Toutefois, je ne baisse pas les bras car j’ai des idées plein la tête et une détermination inébranlable. J’essaie de ne pas être affecté par les difficultés, bien qu’il semblerait parfois plus simple de tout fiche en l’air et de faire marche-arrière. Je viens d’employer le conditionnel car je suis bien conscient que le fait de penser ou d’agir ainsi, c’est se mentir à soi-même, c’est croire qu’un échec n’a pas de conséquences sur nos croyances, sur nos représentations internes, sur notre comportement et sur tous nos actes et décisions à venir. Les techniques de développement personnel m’ont appris qu’il n’est pas grave d’échouer, à condition d’apprendre quelque chose de cet échec, puis de se relever et de rectifier le tir. En revanche, abandonner une idée ou un projet avant d’avoir tout donné, tout fait pour y arriver, c’est une forme de lâcheté qui se répètera sans cesse, toute la vie, car elle deviendra une habitude (à moins de se prendre en main et de casser cette accoutumance). En effet, plus on baisse les bras et plus on risque de reproduire ce comportement en continuant à échouer encore et encore. Donc, non ! Cette fois-ci, on va jusqu’au bout et on ne lâche rien ! On finira par y arriver, c’est sûr et certain ! Je souhaite à tous mes lecteurs une vie pleine d’épanouissement et de satisfaction !
Cliquez sur l’image pour voir la vidéo. Continuer de lire Malgré tout, on continue d’avancer !

Les freins psychologiques

Nous sommes en décembre 2017 et je continue dans ma lancée, dans mon désir de liberté, d’épanouissement, d’indépendance. Je sens en moi une volonté grandissante d’avancer, d’optimiser mon temps, d’investir mon argent, de me rendre utile aux autres, d’apporter ma contribution au monde, de réaliser mes rêves en aidant les autres à réaliser les leurs. C’est bien plus qu’une simple lubie… ça devient une véritable obsession et ça bout à l’intérieur de moi ! Mais je me sens parfois freiné par les gens qui m’entourent et qui me mettent en garde sur tout et n’importe quoi… Je fais mon possible pour rester positif et motivé. Je fais mon possible pour me rassurer afin de ne pas laisser les pessimistes refroidir mes ardeurs, ne pas laisser les défaitistes me décourager et me faire baisser les bras. Toutefois, je suis conscient qu’il est très important d’écouter les différents avertissements et les diverses critiques afin de ne pas foncer la tête baissée et ainsi risquer de faire des bêtises. C’est pourquoi je passe mon temps à me documenter, à me former, à peser le pour et le contre, vérifier toutes les informations en prenant bien soin de filtrer les préjugés et les idées reçues. Je prends en compte toutes les objections mais prends surtout exemple sur les personnes qui ont l’expérience du succès et de la réussite. Car je me dis que, si ces personnes ont réussi, alors pourquoi pas moi ? Et pourquoi pas vous ?
Veuillez cliquer pour voir la vidéo. Continuer de lire Les freins psychologiques